FANDOM


Hajimete no Kimochi (はじめての気持ち。) est une character song de Kazuki Hihara, chantée par le seiyuu du personnage, Masakazu Morita.

Vidéos Modifier

Version originale (chantée) Modifier

Hajimete no Kimochi ~ Version chantée

Hajimete no Kimochi ~ Version chantée


Version Trompette Modifier

Hajimete no Kimochi ~ Version Trompette

Hajimete no Kimochi ~ Version Trompette



Paroles Modifier

Kanji Modifier

(à venir...)


Romaji Modifier

Jugoy chuu bonyari shite mado no soto kokuban gawari de
"Nani kangaeteta no?" Tte tomodachi ni mo irenai yo

Kimi o miteru itsumo miteru dakedo sore dake janakute
Kimi no tame ni nani ga dekiru darou

Shuumatsu no gogo kousaten matteru ne kitto
Hekondari mo suru keredo
Ichiban ni mitsuketai sukoshi senobi shitatte
Mabushii sono egao CATCH shitainda

Osoroi no KEY HOLDER tsutsuite wa tameiki bakari de
"Seishun danaa" nante kara kawanaide yo sensei~ !

Konna toki ni doushitara ii nante kyoukashi ni mo nai 
Kimi no tame ni ganbaritainda 

Tsugi no shuumatsu kissaten suiteru to ii ne 
Dekireba madobe no seki de 

Nandatte hanashite ne nayami demo ii kara 

Shikkari uketomeru sore ga yume nanda 

Kimi wo miteru itsumo miteru dakedo soredake janakute 
Oroshitate no SNEAKERS haiteiku yo 

Shuumatsu ni nattara matteru ne kitto 
Hekondari mo suru keredo 

Kinou yori kyou motto kyou yori ahita ni ha 

Motto sono egao wo CATCH suru kara ne !



Traduction française Modifier

Laissant libre court à mon esprit pendant les cours, je regarde par la fenêtre autant que je regarde au tableau.
"A quoi penses-tu?" Me demande-t-il. Même à mon ami, je ne peux pas le dire.

Je te regarde. Je suis toujours en train de te regarder mais ce n'est pas juste ça.
Pour ton bien, il y a sûrement quelque chose que je puisse faire, n'est-ce pas ?

Les après-midi de week-end, je t'attendrai à l'intersection, définitivement.
Je pourrais m'effondrer mais même,
Je veux vraiment te trouve. Je suis sur la pointe des pieds et je m'étire
Parce que je veux attraper ton éblouissant sourire.

Des bruits de porte-clef et des soupirs qui continuent à me suivre.
"C'est ça la jeunesse", médite-t-il. S'il vous plaît ne vous moquez pas de moi, Sensei~ !

Dans ces moments-là, les manuels ne disent pas ce qu'il faut faire. 
Pour ton bien, je ferai de mon mieux. 

Le week-end prochain, j'espère que le Café ne sera pas bondé. 
Si possible, j'aimerais m'assoir à côté de la fenêtre 

Et ensuite, nous discuterons. Parler des soucis est bien aussi. 

Je veux soigneusement tout absorber parce que c'est mon rêve. 

Je te regarde. Je suis toujours en train de te regarder mais ce n'est pas juste ça. 
Pour ton bien, il y a sûrement quelque chose que je puisse faire, n'est-ce pas ? 

Les après-midi de week-end, je t'attendrai. 
Une agréable chemise et des baskets assorties, je les porterai. 

Quand le week-end arrivera, je t'attendrai, définitivement. 
Je pourrais m'effondrer mais même, 

Aujourd'hui plus qu'hier. Demain plus qu'aujourd'hui. 

Plus que jamais, j'attraperai ton sourire !